Actualités

Décembre le mois de l'hivernage

La migration d’automne est terminée.

Si un coup de froid important survient, des oiseaux peuvent en réaction descendre vers le sud. Cela est bien lié à une fuite face au froid et non à une migration programmée pourtant. Choisir un lieu d’hivernage est capital et réfléchi puisqu’il risque de durer jusque février, mars. Les oiseaux ont une excellente mémoire, ils se souviennent des lieux favorables (nourriture abondante et pérenne, tranquillité…)  et renoncent alors aux « mauvaises adresses ». On parle bien de tradition d’hivernage.

En vallée de Somme et en Brenne les rassemblements de canards sont importants notamment sur les prairies inondées. Canards pilets venus de Russie, sarcelles d’hiver de Suède, canards souchets de Pologne, toute l’Europe est au rendez -vous de la prairie humide riche en graines flottantes. D’autres canards sont plus plongeurs comme les garrots à œil d’or ou les fuligules morillons et cherchent les eaux plus profondes riches en invertébrés et mollusques sont arrivés lors des premières gelées de fin novembre. Les mâles de garrots sont superbes dans leur rutilant plumage noir et blanc évoquant un paysage d'hiver lors des journées à belles lumières.

Crédit photo V. Caron