Actualités

En juin, la nature est prodigieuse.

Nature ton nom ne s’écrit jamais aussi bien qu’en ce mois de juin tant la diversité de la vie est des plus prodigieuse. Certaines personnes nous demandent souvent avec étonnement comment peut-on voir et apprendre des choses toujours nouvelles sur la nature. Chaque promenade, chaque suivi scientifique dans un milieu naturel même connu au quotidien, est source de découvertes, de mystères divulgués. Lorsque l’on observe le comportement des espèces animales, leur compréhension et analyses apportent toujours autant de questions que de réponses. Ainsi un couple de Cygne tuberculé accompagné de ses poussins se met soudain à donner des coups de bec à un de ses propres petits. On peut se demander quelle « mouche les a piqués » ? A y regarder de plus près on voit qu’un des poussins se trouve sur le dos enchevêtré dans un tas d’algues filamenteuses. Un comportement jugé anormal, incompréhensible pour les parents qui voit en cette attitude un danger potentiel qui déclenche l’agressivité. Heureusement rapidement le poussin revient en sa position normale et naturelle sur ces pattes. Les adultes se calment et le reconnaissant alors comme un des leurs qu’ils ont toujours choyé. A l’inverse un poussin en difficulté qui a du mal à monter sur une berge par exemple sera sollicité et aidé par les parents. Un comportement similaire a lieu sur une Sterne caugek blessée qui se pose sur l'eau ailes étendues au milieu d'une colonie d'Avocettes. Son comportement anormal de détresse crée le stress et une attaque en règle des avocettes qui la harcèle jusqu'à lui donner des coups de bec, des Mouettes rieuses font de même. Une sterne caugek en pleine forme au comportement normal n'aurait déclenché aucun comportement hostile, en se posant au milieu de la colonie de limicoles.

P Carruette 19 juin 2022 crédit photo G. Deserable