Actualités

En mai le chevreuil

En mai, les femelles de chevreuil s'isolent, cherchant une clairière à végétation haute, une prairie non encore fauchée ou un champ de céréales. La chevrette met bas dès sa deuxième année (15 mois) jusqu'à la fin de sa vie (15 à 16 ans). La femelle lèche son faon nouveau-né pour le sécher mais aussi pour activer sa circulation. Une à deux heures après sa naissance, le petit peut se mettre debout sur ses longues pattes frêles et suivre sa mère dès la première journée. Il va pourtant rester près d'un mois couché dans la végétation immobile en boule pour passer le plus inaperçu possible. Le nez est ainsi mis dans les pattes arrière, ou alors il s'allonge dans une étrange position aplatie la tête entre les pattes avant. Il compte d'abord sur son pelage camouflage de « Bambi » et sur sa quasi absence d'odeur. Seule la respiration saccadée laisse penser qu'il est bien vivant. La portée compte souvent deux faons (voire trois en fonction de l'âge des animaux mais surtout de la qualité nutritive du milieu et de la densité de la population) qui sont rarement ensemble, séparés de quelques dizaines de mètres limitant les risques de prédation totale. Lorsque vous tombez sur cette charmante rencontre, il suffit juste de le laisser en paix et d’éviter de piétiner la végétation autour.

Crédit photo C. Chauret