Actualités

Le brame du cerf

Octobre perd vite un peu plus de jour à la tombée de chaque nuit. Une promenade en forêt s'impose lorsque la brume du matin intime aux feuillages colorés de commencer à se désunir. Si vous avez la chance d'habiter près de vastes forêts, le brame du cerf élaphe a dû être au rendez en ces journées aux températures encore agréables après tempêtes et pluies. Quelques maîtres de hardes complètement épuisés s'acharnent encore à pousser leurs derniers appels issus du fond des âges, du plus profond de leurs entrailles. La nuit forestière s'est emplit de leurs voix rauques, de leurs odeurs intenses. Les jeunes cerfs à l'aspect si fluet face aux gardiens des places de brame profitent de la fin du grand bal pour tenter de couvrir quelques biches. Les faons viendront en mai de l'année prochaine. La forêt a un vécu encore un grand moment...

Le sol riche en humus, rechargé par les pluies de septembre s'est de nouveau tapissé de champions. Avec les faînes, baies et autres fruits ils seront une source de nourriture providentielle pour recharger les réserves de graisse et masse énergétique après tant de débauches d'énergie. Il faut penser aux réserves de graisse, prendre du poids, prendre son pelage d'hiver plus dense pour se préparer à l'hiver, trouver les lieux les plus productifs sur la durée. Crédit photo C Choret