Actualités

Les fortes chaleurs favorisent la migration.

Les fortes chaleurs de ces dernières semaines n'ont été que des plus favorables pour la migration des grands planeurs que sont la plupart des grands échassiers ou des rapaces. Plusieurs vols de Cigognes blanches ont survolé notre région pu sur le littoral mais plutôt à l'intérieur des terres début septembre. Comme c'est souvent le cas à cette période, le groupe est constitué en majorité d'adultes ; les juvéniles étant pour la plupart déjà sur la route de l'Espagne et de l'Afrique depuis fin juillet. Des oiseaux peuvent être porteurs de bagues françaises blanches ou vertes probablement ou des bagues noires posée en Belgique ou en Allemagne. Dans l'Oise et dans l'Aisne des groupes d'une centaine ont été observés. Ce sont souvent dans ce secteur des oiseaux originaires des Pays Bas voir d'Allemagne. Ces grands voiliers ont tendance à se poser en fin d'après-midi pour passer la nuit en hauteur sur un bâtiment, un arbre ou...des réverbères ! Avec l'absence de courants d'air chauds et leur vision diurne, les cigognes ne voyagent jamais de nuit. On remarque nettement que tous ces oiseaux ont leurs longues pattes rouges maculées de blanc. En période de fortes chaleurs, pour se rafraîchir les oiseaux se fientent sur les pattes, les excréments blanchâtres formant une pellicule isolante sur la peau. A vrai dire, les oiseaux devront bien s'habituer, l'hivernage en Andalousie ou au cœur du Mali sera autrement plus chaud que l'été picard ! D'autres ont le bec et les pattes couverts de boue pêchant dans les zones à faible niveau d'eau des marais ou des rivières.

P Carruette 18 septembre 2021 crédit photo S Bouilland