Actualités

Les oiseaux de mer.

En mer au large sur des zones peu profondes, des centaines de Plongeons catmarins se regroupent. Ce gros oiseau nordique est bien habitué à la vie en mer en hiver. Il a niché en Islande, Suède ou Russie voir même au Groenland sur les lacs intérieurs. Après un fort déclin dans les années 1990, il semble que les regroupements hivernaux sont de nouveau plus importants. L'espèce était particulièrement sensible au dégazage sauvage en mer des pétroliers, même soignés et nettoyés les plongeons ne survivaient pas à ce traumatisme. La quasi disparition de ces pratiques du moins en Europe leur a été bénéfique. C'est en ces lieux abrités sur les hauts fonds que se regroupent aussi les grandes bandes de Macreuses noires et de Grèbes huppés. Néanmoins les macreuses, surtout la Macreuse brune sont de moins en moins nombreuses sur nos côtes. Effet du changement climatique les faisant remonter plus au nord, baisse des ressources alimentaires en Manche, souvent les facteurs sont multiples et s'additionnent ? La relative faible profondeur de l'eau permet un accès plus facile aux poissons, crustacés ou mollusques. Ce sont bien entendu aussi des lieux de pêche pour les marins pêcheurs humains ! Il est illusoire sur le court terme d'opposer économie et écologie. Les deux dans nos sociétés sont étroitement liés non pas pour s'opposer mais prospérer en harmonie. Une très difficile adéquation à mettre en place sur le terrain mais qui en harmonie marche toujours sur le long terme ! Les opposer donne inexorablement un gain économique restreint et mal partagé sur le très court terme mais surtout vite volatilisé à moyen terme par une lourde perte de la vie animale et végétale cette fois subie et partagée par chacun d'entre nous.     

P Carruette 14 janvnier  2021 crédit photo Adege