Actualités

Les premières gelées hivernales

L'année commence avec quelques journées de gelées hivernales surtout accentuées à l'intérieur des terres.

On en est presque surpris tant les périodes froides deviennent de plus en plus tardives.  Un hiver doux, c'est aussi la persistance de coups de vents et de tempêtes avec les masses océaniques aux températures douces favorisant les perturbations. Impressionnant « spectacle touristique » de la mer déchaînée notamment lors des grandes marées mais aussi fort stress humain garanti pour notre littoral façonné par bien des polders centenaires. De profondes modifications ont frappé brutalement notre quotidien. La biodiversité en souffre. Les deux phénomènes s'entrechoquent aujourd'hui et sont liés, il est certain qu'une nature riche et diversifiée ne peut qu'être à notre avantage et acteur de notre prospérité et de notre bien être. C'est ce qui est à espérer et souhaiter pour 2021.

Les premiers jours de janvier peuvent être bien choisis pour faire une balade le long d'une rivière. A cette période, le lieu est certes plus calme. On remarque tout de suite que les niveaux du cours d'eau ont un peu augmenté par rapport à l'été très sec. Les pluies de cette fin d'année (147 mm en décembre) ont logiquement rechargé un peu les nappes et cours d'eau comme à leur habitude mais ce n'est pas suffisant. L'année 2020 reste une année sèche (810 mm) pour le littoral du nord contre 920 mm en moyenne pour ces 20 dernières années. Toute zone humide doit vivre au fil des saisons sa période d'assec estivale et d'abondance voire de crue en automne et fin d'hiver.

Ph. Carruette - 9 janvier 2021  - crédit photo S. Bouilland