Il y a mouette et mouette

Partager

Mi juin, les premières jeunes mouettes rieuses commencent à voler. Leur premier plumage n’a tellement rien à voir avec celui des adultes que l’on penserait avoir à faire à une autre espèce. Les juvéniles, un peu plus petits que les adultes sont en effet roussâtres sur le dos et la tête.

De plus en plus de Mouettes mélanocéphales viennent nicher dans les grandes colonies de Mouettes rieuses. Cette mouette à la tête noir foncé et au bec rouge sang est originaire des bords de la Mer noire et de la mer Caspienne. En à peine 50 ans elle a su coloniser toute l’Europe de l’Ouest, nichant maintenant en Angleterre, Belgique et Pays Bas, Allemagne du nord. Plusieurs centaines de couples nichent chaque année au Parc du Marquenterre, à Conchil le Temple ou à Oye Plage dans le Pas de Calais.

 

Sur les falaises rocheuses et même sur des bâtiments portuaires ou des phares au large comme à Boulogne sur mer, niche la Mouette tridactyle. Nous hauts bâtiments portuaires deviennent leurs falaises. La colonie du cap Blanc Nez dans le Pas de Calais est devenue la plus importante de France. Il est passionnant d’entendre leurs appels sonores « Kitti ouek » qui a donné leur nom anglais de Kittiwake ! Cette espèce pélagique a toujours la tête blanche et de courtes pattes noires. Les falaises sont leur royaume notamment au Cap Sizun en Bretagne. Les plus grosses colonies se retrouvent surtout en Ecosse et en Norvège. Elle ne niche pas en Picardie, où elle ne fréquente que la haute mer durant l’hiver et les périodes de migration.

Une autre espèce de Mouette ne fait que passer en migration dans notre région en mars avril et en été : la Mouette pygmée. Elle est 20% plus petite que la Mouette rieuse, et son vol papillonnant, léger et agile au-dessus des lacs et étangs lui donne des allures de sterne ou de guifette. Elle niche surtout en Finlande, en Russie et en Biélorussie mais de petites colonies isolées se sont développées aux Pays Bas et au Danemark.

P Carruette 4 juin 2024 Crédit photo Anja