La vie du roitelet

Partager

Le roitelet huppé n’est pas originaire que de Scandinavie. Il niche aussi en Picardie en faible densité, où il apprécie les jeunes pinèdes et les forêts mixtes. Une autre espèce de roitelet niche aussi en France, le roitelet triple bandeau. On le reconnaît à son fin bandeau noir sur l’œil avec un sourcil blanchâtre plus large. Si vous n’avez jamais observé ce petit passereau vivant, peut-être vous rappelez vous d’une espèce, pardon d’une marque de fromage, le « roitelet » qui a sur le couvercle de sa boîte de Brie ou de Camembert le portrait de notre petit héros du jour.

Pour terminer une légende « Le roitelet sous ses airs débonnaires est à vrai dire très prétentieux et a toujours voulu être le roi de tous les oiseaux. Pour cela il tente de voler aussi haut que le plus grand planeur l’aigle, lui bien royal. Il adopte un astucieux stratagème en se « muchant » dans son plumage. Très haut dans le ciel il quitte l’aigle pour voler encore plus haut de ses petites ailes. Si haut qu’il finit par toucher un rayon du soleil… C’est pour cela qu’une raie d’or (jaune pour la femelle mais orange chez le mâle) est marquée à jamais sur le dessus de son crâne. La marque de l’astre pour un petit champion du peuple migrateur.

Ph. Carruette – 8 février 2024 – © Sharkolot